Qui sommes-nous ?

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERALucette Provost et Pierre Lefebvre, un couple de jeunes retraités au début de la soixantaine que l’on peut résumer ainsi :

  • mariés : depuis longtemps ;
  • navigateurs : depuis plus de 40 ans ;
  • distance parcourue : plus de 32 000 milles nautiques (59 000 km).

 

Mousse, compagne de voyage.

  • race : cocker anglais ;
  • navigation : depuis l’âge de 4 mois ;
  • expérience : a passé plus de temps sur l’eau que sur la terre ferme.
  • décès : à l’âge de 14 ½ ans, en septembre 2016.

 

Pierre de Lune II, leur sixième voilier et le troisième habitable.

constructeur : Bénéteau ;

modèle : Océanis 350 ;

  • longueur : 10 mètres.

 

Pour deux Montréalais, traverser le pont Jacques-Cartier, c’est un commencement. Suivre le fleuve Saint-Laurent, c’est un bon début : il mène à la mer. Puis, tout devient possible pour une année sabbatique en 1999-2000.

 

Pourquoi traverser l’Océan ? « Parce qu’il est là » disait Tabarly.

 

Nous voici donc de retour d’un deuxième voyage autour de l’Atlantique qui a duré sept ans.  Sept ans, sans temps, sur l’Océan. Que de choses à raconter. Que d’images à contempler. Que d’expériences à partager.

 

Au fil des images de ce site, vous pourrez développer votre propre rêve. Vous y découvrirez des livres, des photos, des calendriers de conférences et de cours, des trucs pour agrémenter la vie à bord d’un voilier.

 

Mais pas besoin d’un bateau pour avoir un rêve. Pas besoin de traverser la mer pour vivre son rêve. Naviguez sur notre site. Laissez-vous porter par votre imagination vers votre rêve.

 

Une légende dit : « On appelle ceux qui réalisent leur rêve, des Danseurs de Lune.» Quand deviendrez-vous des Danseurs de Lune ?

 

 

3 juin 1999

 

C’est bientôt le départ ! Hé oui, j’ai peur ! Hé oui, je pars ! C’est confirmé dans ma tête, dans mon corps. Je me vois : je quitte la terre ferme. C’est bien ! C’est grand ! C’est beau !

 

À force de le dire, je l’apprivoise, cette bête sauvage de la mer. Elle s’approche de moi, je me méfie parfois d’elle, parfois de moi. Suis-je prête ? Accepte-t-elle que je touche ses flots ? Me veut-elle ? Me trouve-t-elle arrogante et fieffée de me hasarder sur sa houle ? Me trouve-t-elle brave ? Veut-elle me défier, tester mon courage, me protéger, doser ma force, me provoquer, se jouer de moi, m’aimer, me bercer, me rendre extatique, me faire grandir, me permettre de connaitre sa grandeur, sa puissance, sa douceur ?

 

Mer Merci.

 

Mer, je suis prête…

 

(Extrait du journal intime de Lucette)

Vous pouvez nous joindre à : editionspdlune@yahoo.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s